DINAN 2014

« Voiles éphémères »

Une exposition hommage à Eric TABARLY

Espace Armor Créations – 1, rue Sainte Claire – 22100 DINAN – Entrée libre

Vernissage Jeudi 17 juillet 2014

 

Une série de toiles autour d’un des thèmes qui lui est cher, celui des voiles et des voiliers.  Son exposition « Voiles éphémères », Césarius la dédie à Eric Tabarly. « (…) La mer me fascine, et ceux qui vivent l’aventure en y naviguant aussi (…) » – Extrait – Le Télégramme du 28 novembre 2013.

 

A series of canvasses is about one of the themes which is dear to him, that of sails and sailboats. Cesarius dedicates his exhibition entitled "Ephemeral Sails" to Eric Tabarly. In a quote from the Telegram of November 28, 2013, he said, "The sea fascinates me and those also who live, sailing on it there in their adventure".

 

DINAN 2013

«Bretagne, paysages imaginaires»

Exposition du 21 novembre au 8 décembre 2013

Vernissage le vendredi 22 novembre 2013 à partir de 18h

 

Césarius Alvim, compositeur, pianiste expose ses toiles à Dinan

 

Peinture ou musique ? Impossible de choisir. (...) Il a joué avec Herbie Hancock, bu de la vodka avec Rostropovitch et composé pour Radio-France avant de tomber dans les bras de la cité médiévale. Le Carioca Césarius Alvim expose jusqu'au 8 décembre. Le télégramme - extrait

 

Une de ses peintures, inspirée de la grève bretonne, illustre la pochette de son CD « Forever ». CD qui a  reçu les plus hautes distinctions du Jazz. « Sa musique coule de source, lave l’âme de ses impuretés. Elle rêve, elle élève, elle enlève. Pourquoi décrire le bonheur? Mieux vaut le vivre. » Lejarsjasejazz. – Jazz Club, par Guillaume Lagrée

ART en CAPITAL 2012

 

Pour Cesarius, l’Art Abstrait implique un rapport à la réalité sensible, mais dans une liaison qui dépasse la simple figuration.

 

"For Cesarius Alvim, Abstract Art implies a link to sensitive reality, albeit with a connection that transcends mere representation.

 

Après un parcours initiatique à l’Ecole des Beaux-Arts de Rio de Janeiro, où il apprend les techniques de la peinture auprès de peintres brésiliens «académiques» qui portaient une affection particulière au travail «d’après nature», il vient à Paris en 1970 où il pratique le dessin à l’Académie de la Grande Chaumière à Montparnasse.

Voir les toiles des grand maîtres en Europe et en France sera le sujet essentiel de sa motivation. William Turner et Nicolas De Staël deviennent pour Cesarius une source « Philosophique » inestimable …, tout comme les impressionnistes français.