NINGA

 

 

 

 

 

 

Création pour Quartet de jazz 

Jean-Louis Chautemps, saxophones, Marc Bertaux, contrebasse, Tony Rabeson batterie et  Césarius Alvim, piano

 

 « Un homme n’a pas de pas de racines, « il a des pieds » faisait observer un jour un écrivain français. C’est une sagesse qui va sans doute assez loin si l’on considère tout ce que le « retour aux racines », cette panacée d’un monde qui pétoche à la seule idée du lendemain, a pu produire de frilosité esthétique…

 

Prenez Césarius Alvim, il dérive au gré du courant de Bill Evans à Debussy, de Scriabine à Herbie Hancock. Libres aux autres d’être enchaînés à leurs propres racines. Lui, il marche… » Gilles Tordjman – Extrait livret du Disque