MISTER JONES

 

 

 

 

 

 

 

Césarius Alvim, piano solo

 

« Le voyage de Césarius. Seuls les poètes savent comment passer de l’autre côté du miroir. C’est un secret qui permet tous les voyages. Ainsi Césarius Alvim a-t-il pu accomplir sans encombre celui qui mène d’une contrebasse à un piano. 

 

Le piano solo est une redoutable navigation solitaire. Dérives improbables pour un musicien dont le toucher, le sens harmonique faisaient écrire à Gilles Tordjmann* « Césarius ne parle pas, il peint ». 

Il ne reste qu’à écouter un piano devenu pierre de touches à faire sonner les couleurs, à éprouver l’or des standards. » Jean-Louis Wiart – Axolotz Jazz 

 

* album Ninga http://www.axojazz.fr/catalogue/1995/mister-jones/